Fredericton, NB info@panb.ca
506.459.2638 | 888.887.7262

Code de Déontologie

Le Code de déontologie vise à promouvoir, orienter et diriger la pratique professionnelle des paramédics.

Le Code de déontologie fait partie intégrante du Profil canadien des paramédics qui énonce également les rôles des paramédics et les normes de pratique. Les paramédics doivent adopter le présent code de déontologie tout en tenant compte des rôles et des normes d’exercice qui y sont définis afin de comprendre les attentes inhérentes à un paramédic. Le Code de déontologie s’applique à tous les paramédics qui évoluent dans divers milieux : clinique, enseignement, évaluation, recherche, gestion et opération.

Le Code de déontologie prévoit des lignes directrices grâce auxquelles le public peut juger de la pratique professionnelle. Il énumère, définit et décrit les valeurs du paramédic et fournit des directives sur la façon dont ces valeurs doivent être mises en oeuvre. Ces énoncés sont destinés à guider les paramédics et à les aider à prendre des décisions appropriées et à comprendre les mesures nécessaires quand ils exercent leur jugement professionnel dans le cadre de leurs fonctions. 

Les paramédics ont la responsabilité d’adhérer au Code de déontologie dès leur entrée dans la profession. Il leur incombe de se comporter conformément au code de déontologie. En tant que professionnels de la santé et de la sécurité publique, ils doivent appliquer ces valeurs dans l’exercice de leurs fonctions, là où elles importent le plus, c’est-à-dire dans la vie de tous les jours.

Les paramédics ont une responsabilité envers les patients et autrui, envers la profession, envers eux-mêmes et envers la société.

Responsabilité envers les
patients et autrui

Un paramédic fournit des soins axés sur la personne :

1. Il fait preuve de patience, de compassion et de courtoisie.
2. Il agit dans l’intérêt supérieur du patient.
3. Il exerce ses fonctions de manière à assurer la dignité, la sécurité et la vie privée du patient.
4. Il veille à la confidentialité.
5. Il travaille en collaboration avec les autres.
6. Il communique respectueusement avec les autres.
7. Il entretient des relations professionnelles appropriées.
8. Il respecte les droits du patient et d’autrui.

Responsabilité envers la
profession

Un paramédic adopte une conduite professionnelle:

1. Il exerce ses fonctions selon les normes de pratique.
2. Il fait valoir et respecter le Code d’éthique de la profession.
3. Il favorise des relations de travail professionnelles.
4. Il instaure un environnement d’apprentissage respectueux et positif.
5. Il fait preuve de leadership auprès des autres.
6. Il apprend, communique ses connaissances et construit le savoir.
7. Il reconnaît les limites professionnelles.
8. Il consulte d’autres personnes pour le bien du patient.
9. Il signale, fait cesser ou rapporte une conduite contraire à l’éthique ou incompétente.
10. Il s’abstient de porter atteinte à la réputation de ses pairs et de la profession.

Responsabilité envers soimême

Un paramédic s’impose un haut niveau d’intégrité professionnelle :

1. Il reconnaît que l’autoréglementation de la profession est un privilège.
2. Il garde l’aptitude mentale et physique nécessaire à l’exercice de ses fonctions et à la compétence clinique.
3. Il veille à sa bonne moralité et à sa bonne réputation.
4. Il fait preuve de responsabilité professionnelle pour les gestes qu’il pose dans l’exercice de ses fonctions.
5. Il utilise l’examen par ses pairs pour réfléchir à son perfectionnement professionnel, l’évaluer et le réorienter.
6. Il accorde le mérite pour le travail d’autrui.
7. Il favorise l’identité professionnelle au travail.
8. Il reconnaît les conflits d’intérêts et fait preuve d’impartialité.
9. Il veille à adopter une conduite qui répond aux exigences des limites médicales, juridiques et professionnelles de la profession.

Responsabilité envers la société

Un paramédic est au service de la société :

1. Il donne priorité à l’intérêt public.
2. Il reconnaît les déterminants sociaux de la santé dans la pratique.
3. Il s’engage à améliorer la société par le développement de la profession.
4. Il favorise des soins innovants dans l’intérêt de la société.
5. Il veille à ce que le perfectionnement professionnel soit conforme à l’intérêt public.